Contenu

Inventaires

Bientôt consultable en ligne !

L'une des missions de l’Association des Parcs et Jardins en Région Centre-Val de Loire consiste en l’élaboration et la réactualisation des inventaires des parcs et jardins de notre région. C’est à la fois un relevé du patrimoine existant, une lecture de l’état actuel et une indication sur les projets des propriétaires ou des gestionnaires. Les inventaires sont réalisés dans un but scientifique et culturel et garantissent la pérennité des données.

Depuis 2015, l'APJRC travaille en collaboration avec le Service du Patrimoine et de l’Inventaire. Ce dernier mène pour la région un travail de recherche et d'étude du patrimoine architectural et mobilier destiné à une meilleure connaissance des territoires et à leur mise en valeur. L’objectif est de mettre à disposition de tous (historiens, spécialistes et professionnels du patrimoine, élus et décideurs mais aussi particuliers, enseignants, etc.) l’ensemble des connaissances et richesses du « Vert patrimoine »[1] de la région gardé jusqu’à présent par l’APJRC.
« Jardins et plantes cultivées, fruits et légumes ou végétaux d'ornement, sont entrés depuis peu dans le domaine du patrimoine. La sauvegarde des espèces en voie de disparition, la redécouverte et la restauration des jardins historiques, ont en quelques années mobilisé responsables publics et militants associatifs, amateurs et professionnels, spécialistes et gens ordinaires. […] Le patrimoine végétal, parce qu'il est vivant et impossible à muséifier, met à l'épreuve les procédures et les modes de gestion traditionnels, oblige à tenir compte des dimensions du temps et de l'usage, et donc à penser en termes nouveaux la question du patrimoine. »


Deux chercheurs conduisent actuellement des études sur l’ensemble des parcs et jardins de la région. Les sites dignes d’attention et les œuvres majeures sont reconnus mais les déplacements sur le terrain permettent également de révéler un patrimoine significatif de l’art des jardins souvent moins connu : fabrique, glacière, colombier, nymphée, fontaine, vivier, orangerie, serre, etc. Chaque réalisation est décrite par une notice normalisée et illustrée par les clichés de photographes.
L’ensemble des éléments artistiques et historiques relevés est replacé dans son contexte historique et géographique grâce à des recherches menées dans les centres d’archives, les bibliothèques ou les musées.

Les dossiers d’inventaire sont mis à disposition du public via le centre de documentation du service Patrimoine et Inventaire, les bases du ministère de la Culture et de la Communication et la plate-forme de diffusion de données du SPI, alimentées par la gestionnaire de données. Afin de favoriser une large diffusion du travail effectué, l’étude est généralement publiée au sein des trois collections nationales de l’Inventaire général du patrimoine culturel.


Les inventaires sont désormais consultables ici !



[1] DUBOST Françoise, Vert patrimoine : la constitution d'un nouveau domaine patrimonial. Les Editions de la MSH, Paris, 1994.