Contenu

A l'écoute de vos jardins - CHRONIQUES

Mardi 12 mai 2020 - Mercredi 15 juillet 2020
L’ APJRC est à votre écoute pour des conseils personnalisés ou des mises en réseaux, nous allons régulièrement alimenter ces chroniques. A ce jour, treize articles sont à votre disposition.

Chers adhérents,

En cette période compliquée et ces moments si difficiles, nos jardins nous rappellent à eux et la beauté des premières floraisons nous fait oublier le dur confinement.
C’est le moment de sortir les outils et les sécateurs, c’est l’occasion de peaufiner vos massifs et de s’occuper de votre pelouse. 
Nos adhérents et nos amis des jardins se mobilisent également avec nous pour vous donner quelques idées.

CHRONIQUE 13 : Mardi 12 mai 2020 

L'Art de la table
Le confinement a été l'occasion pour certains d'entre-vous de se consacrer à d'autres activités, comme Christelle Tea qui nous régale avec sa série d'aquarelles. Les 88 natures mortes dessinées au fil de ces 58 jours, du 14 mars au 10 mai 2020, sont toutes illustrées et consultables en cliquant sur ce lien






CHRONIQUE 12 : Lundi 11 mai 2020 

Les jardins APJRC à l'honneur dans les journaux
Durant le confinement, les médias ont pris soin de divertir les lecteurs et de leur proposer une évasion virtuelle, notamment grâce aux articles réalisés sur vos jardins. Voici une sélection de quelques brèves :
"Se déconfiner dans l’un des plus beaux jardins français", 
"[VIDÉO] Valmer: les jardins en terrasses",
"George Sand, une jardinière passionnée",
"Stéphane Bern et le président du Centre-Val de Loire demandent la réouverture des sites touristiques de la région "au plus tard" début juin",
"Déconfinement : une trentaine de sites touristiques vont pouvoir rouvrir en Centre-Val-de-Loire dès lundi",
"Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire : On est prêts"

CHRONIQUE 11 : Mardi 5 mai 2020
Un peu de musique ?
Erwan Castex, de son nom d’artiste Rone, a résidé au domaine de George Sand en mai 2019. Il y a composé les premières fondations de son dernier album “Room With A View” sorti le 24 avril 2020. Nourri des débats autour de la collapsologie et du changement climatique, l'album donne matière à penser l’une des plus grandes urgences de l’humanité. Composé et réalisé en neuf mois, il a choisi pour initier les morceaux l’endroit où Frédéric Chopin composa le tiers de son œuvre. Certains titres de l’album font référence aux arbres de la propriété comme le “Ginkgo Biloba”, d’autres parlent plus généralement d’environnement ou servent tout simplement la dramaturgie du spectacle. 
Rone s’est taillé un son identifiable, très personnel, et en constante évolution. Sa musique est disponible sur le label InFiné

CHRONIQUE 10 : Mercredi 29 avril 2020
N'hésitez pas à suivre en direct quelques-unes des iniatives de nos adhérents !
Cliquez sur les liens pour les rendez-vous en live.

Vendredi 24 avril 2020 à 19h00 : Événement Jardinage au Château du Rivau 
Mercredi 6 mai 2020 à 12h00 : Visite en direct par Henri Carvallo et en vidéo du château et des jardins de Villandry 
Activités variées au Domaine de Poulaines 



CHRONIQUE 9 : Mardi 14 avril 2020

Echappées botaniques pendant le confinement
Partez au vert avec notre botaniste français Patrick Blanc. Quelques minutes d’évasion qui vous feront le plus grand bien.
Une foule de surprises botaniques…
Field trip au Guatemala : Partie 1 et Partie 2 
Le Bélize 










CHRONIQUE 8 : Samedi 11 avril 2020
Etranges « floconnades » sur les buis !
Un adhérent nous envoie cette photo et nous demande conseil. Diagnostic du buis d'après photos par Jérôme Jullien, Expert national en Surveillance biologique du territoire, horticulture, jardins et espaces verts
Les amas de cire laineuse sur les pousses sont causés par des larves de psylle du buis (Psylla buxi).
Il s'agit d'un insecte piqueur-suceur de sève qui connaît une seule génération par an. Les dégâts sont variables selon l'âge et la vigueur des arbustes. Tout au plus, les colonies larvaires affaiblissent la plante et retarde la croissance. L’insecte sécrète du miellat pouvant favoriser l'apparition de fumagine en conditions humides. La maturité sexuelle du psylle est atteinte fin juillet. Les pontes sont déposées à partir d'août. Les œufs d'hiver assurent la conservation du ravageur.
Si les auxiliaires naturels (punaises prédatrices ou chrysopes), sont insuffisant pour réguler le niveau de population larvaire du psylle, il est possible de tailler les jeunes pousses infestées ou de traiter actuellement avec un insecticide bio à base d'huile de colza ou d'huile de paraffine d'été, en mouillant copieusement le feuillage.

Source bibliographique : Jullien J. et E., 2015. Cultiver et soigner les arbustes, Eyrolles, Sang de la terre, 687 p.
Bon week-end de Pâques.


CHRONIQUE 7 : Lundi 6 avril 2020
Escapades virtuelles
Alors que débute la quatrième semaine de confinement dans notre pays, n'hésitez pas à faire comme certains de nos parcs et jardins en animant le réseau ! 
Découvrez ci-dessous quelques exemples ou quelques idées d'évasions
Château du Rivau et ses jardins de conte de fées, Parc et jardins du château de Valmer, Domaine national de Chambord, Parc et jardins du château de Cheverny, Arboretum des Grandes Bruyères, Parc Floral de la Source 



CHRONIQUE 6 : Jeudi 2 avril 2020
Floraisons sublimes en visite virtuelle
Un message de l’Arboretum de la Petite Loiterie dans le Loir-et-Cher
« En ces temps de confinement où vous ne pouvez venir voir nos arbres, nous avons pensé à ce moyen de vous en faire profiter un peu! »
Merci à Jac Boutaud
Une promenade parmi les cerisiers en fleurs…  







CHRONIQUE 5 : Mardi 31 mars 2020
Préparez votre dossier
Avec environ 700 jardins identifiés sur le territoire régional, 134 jardins protégés au titre des Monuments Historiques, 30 jardins labellisés « Jardin remarquable », 117 jardins adhérents à l’APJRC en 2019, les parcs et jardins représentent une véritable richesse pour la Région Centre-Val de Loire. Richesse patrimoniale, culturelle mais aussi économique, environnementale et sociétale. Avec près de 5 millions de visiteurs en 2019, les parcs et jardins représentent un segment important du développement touristique.

La Région Centre-Val de Loire souhaite réaffirmer son aide aux propriétaires, publics ou privés, aux gestionnaires ou porteurs de projet en vue de les accompagner à créer, conserver, restaurer et pérenniser les parcs et jardins du territoire. Sont concernés par cette aide culturelle régionale, les parcs et jardins ayant une valeur patrimoniale.
Ce dispositif d’aide est ouvert jusqu’au 31 mai
Il faut se connecter au portail, s’identifier et rechercher dans l’onglet Culture le dispositif ‘42.1 parcs et jardins’.

 

CHRONIQUE 4 : Jeudi 26 mars 2020

En rentrant du jardin
Après les travaux journaliers au jardin, le confinement reprend…
Il est amusant de relire les articles et les comptes-rendus de visites et voyages disponibles sur notre site internet dans le bulletin interactif. Voici une chronique qui résume bien l’ambiance générale…







CHRONIQUE 3 : Mardi 24 mars 2020
Que tailler fin mars ? 
Jac Boutaud, responsable de la gestion du patrimoine arboré de la ville de Tours, créateur de l’arboretum de La Petite Loiterie, formateur et adhérent APJRC, nous indique quelles tailles peut-on réaliser en cette fin mars 2020. 

LIRE L’ARTICLE 







CHRONIQUE 2 : Lundi 23 mars 2020

Et nos buis dans tout cela ...
Parole à Jérôme Jullien, Expert national en Surveillance biologique du territoire, horticulture, jardins et espaces verts au Ministère de l'agriculture et de l'alimentation.

Avec la douceur de l’hiver, les chenilles hivernantes de la pyrale du buis ont repris leur activité. La pulvérisation d’un insecticide bio, à base de Bacillus thuringensis (Bt) est une arme efficace pour ce premier assaut. Le traitement doit être réalisé le soir (le produit se dégrade à la lumière) et au moins trois heures avant une pluie pour qu’il ne soit pas lessivé. Le tout en mouillant bien le feuillage de façon à atteindre le maximum de chenilles. Le Bt étant surtout efficace sur les larves jeunes (stades L1 et L2) vous devez intervenir sans tarder pour éviter qu’elles ne prennent de l’embonpoint et passent ainsi à travers les mailles du filet.

Les nouveaux buis hybrides interspécifiques tolérants à la cylindrocladiose ont été mis au point par une pépinière belge, mais ils restent malheureusement sensibles à la pyrale qui consomme toutes les variétés de Buxus, sans exception à ma connaissance !

Au terme de dix ans de recherche, la société Herplant BVBA, est parvenue, en lien avec divers organismes de recherche publique (dont ILVO - Institut pour l'agriculture, la pêche et la recherche en nutrition), à créer 4 buis hybrides offrant un très bon niveau de tolérance à la cylindrocladiose causée par le champignon Calonectria pseudonaviculata (= Cylindrocladium buxicola). BetterBuxus® est le nom de marque de ces buis hybrides, obtenus par croisement classiques entre différentes espèces de buis. 


- Buxus 'Renaissance' (‘HER2009B01’)PBRµ
- Buxus 'Babylon Beauty' (‘HER2010B04’)PBR
- Buxus 'Heritage' (‘HER2010B02’)PBR
- Buxus 'Skylight' (‘HER2009B03’)PBR  "

LIRE L’ARTICLE 


CHRONIQUE 1 : Vendredi 20 mars 2020
Une tonte adaptée
Le 6 mars dernier, la journée-technique de l'APJRC était consacrée aux alternatives aux pesticides de synthèse dans les jardins. Cette journée était animée par Jérome Jullien, Expert national en surveillance biologique du territoire, horticulture, jardins et espaces verts pour le Ministère de l'agriculture et de l’alimentation et a permis d’apporter des solutions pour adopter un comportement responsable et écologique quant à la gestion des risques phytosanitaires et rendre ainsi vos interventions à la fois efficaces, durables, respectueuses de la santé humaine et de l’environnement.

Un long moment a été consacré à la notion de gestion différenciée des jardins et espaces verts, avec une approche de développement durable, favorable à la biodiversité et à la résilience de l’écosystème « jardin ».

Ne pas tondre systématiquement et fréquemment toutes les surfaces enherbées pour n’obtenir qu’une pelouse rase. En règle générale, ne pas tondre en dessous de 7cm de haut afin de conserver sa vigueur au gazon. Une coupe trop rase affaiblit le gazon et l’expose davantage à l’envahissement par les adventices.

LIRE L’ARTICLE  

Gratuit

oui

Publics

Tous publics