Contenu

ATELIERS et VISITES aux Jardins du Rivau

Samedi 01 mai 2021 - Dimanche 02 mai 2021
Samedi 08 mai 2021 - Dimanche 09 mai 2021
Samedi 15 mai 2021 - Dimanche 16 mai 2021
Samedi 22 mai 2021 - Dimanche 23 mai 2021
Samedi 29 mai 2021 - Dimanche 30 mai 2021
Samedi 12 juin 2021 - Dimanche 13 juin 2021
Samedi 19 juin 2021 - Dimanche 20 juin 2021
Samedi 26 juin 2021 - Dimanche 27 juin 2021
Les Roses de l'impératrice Joséphine

Week-ends de mai et juin : Ateliers et visites à 11h et 15h30

Au Rivau, la reine des fleurs règne : la collection de roses est labellisée Conservatoire de la rose parfumée par le CCVS (Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées). Lianes, buissons anciens ou modernes, les roses sont choisis pour leurs parfums. Toutes étiquetées, elles sont soigneusement mis en scènes avec une plante compagne qui a pour mission de valoriser la fleur de la rose et d‘estomper le port souvent raide du rosier. Ces scènes composées comme des tableaux, ont pour spécificité de jouer le monochrome tout en camaïeu de tons qui se déroulent au fil de la pérégrination selon leur orientation solaire.

Les Roses de l’impératrice Joséphine au Rivau : 
A l’occasion des commémorations autour de Napoléon, il semble pertinent de se remémorer la contribution de l’impératrice Joséphine dans la rosomanie qui s’empara de la France. Au début du XIXe siècle, il n’existait que quelques dizaines de variétés. C’est alors que Joséphine que son prénom de naissance Rose prédestinait, se prit de passion pour les roses. Entre 1804 et 1814, elle planta dans le parc de la Malmaison près de 250 variétés de roses. La majeure partie, de ce qui fut la première grande collection français était des roses galliques, qu’on appela alors roses de France. Nombre de celles-ci, immortalisées par P-J Redouté, sont cultivées dans les jardins du Rivau car elles sont menacés de disparition.
Ces Roses aux extraordinaires coloris, presque toujours diaprés, du pourpres au blancs-rosés en passant par le gris et même de vrais bleus, devinrent une passion française. Beaucoup ont été perdues, remplacées par des roses modernes qui refleurissent une seconde fois mais qui ne possèdent ni leurs diversités de couleurs ni leurs parfums. La Belle Sultane, Bizarre triomphant, Evêque, Cerisette la jolie, Aimable amie, Belle sans flatterie, Belle Hélène, Bouquet de Vénus, Pourpre charmant, Ornement de la Nature, témoins de cette époque fleurissent dans les jardins du Rivau. Au début du XXe siècle, Gravereaux, créateur de la Roseraie de l’Hay les roses, répertoriait 108 roses galliques, dans son fascicule Les roses de Josephine. La plupart ont disparu. Les survivantes ne se trouvent plus que dans des collections comme celles de l’Hay les Roses ou du Rivau.

Informations pratiques

Le Château du Rivau et ses jardins de Conte de Fées

Le Coudray

37120 Lémeré

33 (0)2 47 95 77 47

Gratuit

non

Publics

Tous publics

Type de rendez-vous

Animation